Mai
19
mer
Exposition Distance ardente @ Mrac
Mai 19 – Sep 19 Jour entier
Exposition Distance ardente @ Mrac

Artistes : Mariam Abouzid Souali, Mustapha Akrim, Zainab Andalibe, Mohamed Arejdal, Hicham Ayouch, Hassan Bourkia, Diadji Diop, Simohammed Fettaka, Moataz Nasr, Khalil Nemmaoui, Fatiha Zemmouri

Curator : Hicham Daoudi

Le Président Emmanuel Macron a abordé le 3 juillet 2018 à Lagos au Nigéria le cadre d’un partenariat renouvelé avec le continent africain où « se joue une partie de notre avenir commun ». Pour réussir à écrire cette nouvelle page de l’histoire il faut être conscient d’une situation de départ et d’un passé douloureux, qui à la fois nous éloignent les uns des autres et nous attirent. Les onze artistes de l’exposition invitent à regarder de plus près la nature de certains liens qui régissent cette relation entre les deux continents. L’exposition se présente comme un chemin qui rend visibles les étapes à parcourir pour comprendre certaines souffrances et suggérer les réparations nécessaires pour inventer un futur commun. Dans ce contexte, l’exposition Distance ardente est une invitation à tous les publics et une célébration de ce qui nous enrichit : la mixité.

Le titre appelle d’une certaine façon « à mesurer la distance » qui sépare la France et les populations du continent africain. Dans la littérature et la poésie francophones le terme « ardent » renvoie au brasier amoureux, celui qui consume les amants tandis que dans d’autres expressions populaires, il témoigne de l’impatience, et parfois même de la violence qui régit certaines situations.

Dans l’exposition, plusieurs artistes s’intéressent à la notion des « corps invisibles ». L’artiste Mustapha Akrim développe une installation sur le travail de l’ouvrier et sa relation avec l’histoire collective. Conscient des réalités sociales marocaines, il travaille à ouvrir plusieurs « chantiers » dont principalement celui de la mémoire. Vêtements chiffonnés, condensés en boule ou dans une expression linéaire, l’artiste Mohamed Arejdal utilise l’uniforme militaire pour mettre en avant une histoire commune qui a lié le continent africain et la France. L’artiste Diadji Diop questionne les liens entre passé et présent dans une œuvre qui tend à réactiver la mémoire des soldats des anciennes colonies. Ainsi des figures, aux formes réalistes, viendront défier les frontières temporelles et matérielles en traversant les murs et les sols. Son œuvre est un appel au dialogue, au partage, par-delà la couleur de peau.

Loin des discours politiques réducteurs, les géographes explorent la diversité des parcours des migrants. Qu’elles soient terrestres, maritimes ou encore narratives les routes des exils ont jalonné notre histoire commune, loin des images bucoliques du désert ou des eaux bleues de la mer Méditerranée. À travers une sculpture en fils de laiton qui se déploie dans l’espace, l’artiste Zainab Andalibe questionne les notions de géographie, de mouvements, de déplacements, d’allers et retours, de trajectoires et de recherches. Khalil Nemmaoui travaille autour de la notion de transhumance, qui est l’ancêtre naturel de ce que l’on appelle aujourd’hui, l’immigration. L’Homme par survivance ou par conquête, au même titre que les autres êtres vivants d’ailleurs, s’est toujours déplacé. Au Mrac Occitanie, Fatiha Zemmouri reproduit un « morceau » du désert, des dunes de sable immaculé, représentant l’ordre et la perfection d’un espace qui résiste à l’emprise de la modernité, où le vent efface en permanence les traces et les trajectoires des civilisations. Enfin, Hassan Bourkia souhaite immerger le visiteur dans un espace dense et saturé où il rend hommage aux différentes populations ayant vécu dans le camp de Rivesaltes entre 1938 et 1970.

La dernière thématique de l’exposition célèbre ce que nous partageons de commun et de sacré aujourd’hui, la mixité qui est le fruit de notre attirance réciproque. Les grandes peintures de Mariam Abouzid Souali sont une invitation à partager et à reconnaitre une histoire commune. Loin des stéréotypes fabriqués autour des différentes cultures par les réseaux sociaux, l’artiste souhaite dédramatiser notre propre époque, marquée par de profonds changements qui sont source d’angoisse individuelle et collective. L’artiste pluridisciplinaire Hicham Ayouch présente un nouveau film intitulé « Peau Aime ». Ce film est une quête introspective, un voyage dans son passé et dans les névroses personnelles de l’artiste car la couleur de peau, le corps, sont autant de marqueurs identitaires qui définissent et enferment. Selon Simohammed Fettaka, l’expérience visuelle individuelle doit nous mener à revisiter « notre sens de nous-mêmes ». Pour cela, il s’approprie et détourne des images sacrées, les symboles, les objets et des situations spécifiques de la culture marocaine. Il cherche ainsi à mettre en question l’esthétique politique et la manière dont le réel est construit autour d’images iconiques. Enfin, Moataz Nasr, par le biais d’une approche élégante et poétique, se place en fin observateur des transformations profondes qui affectent le monde contemporain, et ses nombreuses références à la culture traditionnelle ne font que souligner ce besoin de partage et de reconnaissance d’une histoire commune.

L’exposition Distance ardente, accompagnée d’une programmation culturelle festive (musicale, poétique, cinématographique et œnologique d’Afrique du Nord), invite l’ensemble des visiteurs – africains, étrangers et français – au devoir de mémoire pour apprendre à se connaitre et à créer de nouveaux liens débarrassés des stigmates du passé.

Exposition organisée dans le cadre de la Saison Africa2020
Originellement prévue de juin à décembre 2020, la Saison Africa2020 a dû être décalée en raison de la crise sanitaire, et se tiendra désormais de décembre 2020 à juillet 2021.

Exposition la vie dans l’espace @ Mrac
Mai 19 2021 – Jan 2 2022 Jour entier
Exposition la vie dans l'espace @ Mrac

Le Mrac vous invite à découvrir La vie dans l’espace, exposition collective présentant pas moins de 60 artistes des collections du Mrac. Une aventure singulière, qui vous mènera à travers les salles du musée à la découverte de l’espace extraterrestre infini que l’on commence à peine à explorer, et de l’espace terrestre bien spécifique et parfaitement délimité, que l’on arpente avec nos corps. La vie dans l’espace n’est pas une exposition thématique. Elle est conçue comme un regard sur les collections du Mrac, revisitée à partir de principes d’accrochage empruntés à la recherche scientifique, au champ de la fiction, ou plus large-ment à l’imaginaire spatial.À chaque salle son principe et son autonomie visuelle, inspirés de notions comme l’habitabilité, l’architecture capsulaire, les images embarquées, les écosystèmes fermés, l’exobiologie, ou la gravité zéro. La vie dans l’espace est, au final, habitée par une grande analogie, celle qui se dessine entre le musée, imaginé pour conserver et exposer des collections d’œuvres d’art, et les habitats spatiaux, conçus pour préserver coûte que coûte la vie dans le milieu le plus hostile qui soit, l’espace.

 

Juin
1
mar
Exposition Laurent Bonneau @ Médiathèque Samuel Beckett
Juin 1 – Sep 12 Jour entier
Exposition Laurent Bonneau @ Médiathèque Samuel Beckett

Après sa performance graphique en mai 2019 et la restitution de sa résidence qui se faisait au Lycée Marc Bloch avec le partenariat d’Occitanie Livre et Lecture, Laurent Bonneau revient à la médiathèque pour présenter ses œuvres les plus récentes.

Laurent Bonneau est auteur BD, peintre et vidéaste. Sa pratique mêle toujours son sens du son, de l’image et son goût pour des récits elliptiques. L’artiste aime les livres comme objets graphiques, afin d’aborder l’humain et l’intime, en explorant la diversité de représentation photographique et dessinée. Diplômé de l’École Supérieure Estienne à Paris en 2008, puis à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs à Paris en 2012, il a signé sa première bande dessinée avec son frère aux éditions Dargaud : la trilogie « Metropolitan », en 2007. Laurent Bonneau qui vit aujourd’hui dans les Pyrénées-Orientales, au plus près d’une vie simple, est désormais auteur ou co-auteur de 19 livres (12 BD et 7 livres d’art), ainsi que d’une douzaine de courts-métrages ou clips. Avec Marie Demunter, il a fondé les éditions Lauma, il y a quelques années.

Voir est une chose ordinaire de l’attention. Mais face à certaines œuvres, l’acte de voir se dédouble d’une volonté de voir véritablement, c’est-à-dire de déshabituer le regard. Cette volonté qui a l’œuvre pour fin et pour moyens, permet entre-temps d’accéder à une vérité plus primitive, plus intime des choses : leur intense présence, davantage que leur compréhension ou signification. Entre vrai et vivant, vision et visée, l’art de Laurent Bonneau transforme le regard, nous entraînant dans le monde infini de la perception et de la sensation.

L’exposition qui lui est consacrée du 1er juin au 12 septembre 2021, à la médiathèque de Sérignan, portera sur son travail concernant trois ouvrages : « Nouvelles graphiques d’Afrique » et « Le regard d’un père », parus aux éditions Des ronds dans l’eau, ainsi que « L’étreinte » en collaboration avec le scénariste Jim. Cet ouvrage qu’il vient d’achever, paraîtra en juillet 2021, aux éditions Grand Angle.

Juin
21
lun
Fête de la musique @ La Promenade
Juin 21 @ 17 h 00 min – 22 h 30 min
Fête de la musique @ La Promenade | Sérignan | Occitanie | France

Animation musicale de 11h à 13h avec Cinderella.

Scène ouverte de 17h à 20h30 (devant le CIC) :
. 17h-18h30 > Revenge
. 18h40-19h10 > Flamenkeria (grande scène)
. 19h20-20h > L’air de rien
. 20h10-20h25 > Stéphanie Fleury (impro théâtre)

Concert de l’orchestre Octane de 20h30 à 22h30.

Juin
23
mer
Histoire à la volée @ Médiathèque Samuel Beckett
Juin 23 @ 10 h 30 min – 11 h 30 min

Lectures thématiques. Sur réservation. Dès 2 ans.

Chroniques d’un escargot @ La Cigalière
Juin 23 @ 16 h 30 min – 17 h 30 min
Chroniques d'un escargot @ La Cigalière

Louis est un enfant qui adore les histoires. Depuis qu’il est petit, son papy lui en raconte tout un tas. Tout seul dans le grenier, son endroit de jeu préféré, Louis raconte la sienne, celle d’un petit garçon qui rêve d’aventures. À travers les vieux films que son papy lui a fait découvrir, il nous parle de son meilleur copain, de son instituteur, de son amoureuse, de son escargot … car oui, Louis adore les histoires, mais aussi les escargots. Seul en scène poétique et tout public, cette pièce traverse les souvenirs d’un enfant rêveur, à l’aide d’extraits de film de son acteur préféré, de vinyles de jazz, et d’un bilboquet.

Tarifs : 5 € / 3 € (Moins de 11 ans)

 

Juin
26
sam
Yorgui Loeffler Quartet @ La Cigalière
Juin 26 @ 20 h 30 min – 23 h 00 min
Yorgui Loeffler Quartet @ La Cigalière

Yorgui Loeffler est le chef de file d’une nouvelle génération de musiciens du jazz manouche. Si cet autodidacte s’est très vite fait remarquer, c’est bien plus par son sens de l’improvisation et la fraîcheur de son phrasé, d’un lyrisme inédit, que par sa technique instrumentale époustouflante.

Ce souci d’expressivité avant celui de la virtuosité est sans doute ce qui distingue les nouveaux leaders de la guitare manouche, qui, sans renier ni l’héritage, ni l’esprit de Django Reinhardt, proposent une interprétation personnelle et sensible. Après deux albums «For Magnio» et «Bouncin’Around» produit par Harmonia Mundi, il a aussi collaboré avec de grands noms : Steve Laffont, Chriss Campion, Samson Schmitt ou Mike Reinhardt. Il viendra dévoiler son 3ème album sur la scène de La Cigalière, entouré de ses fidèles musiciens. Yorgui Loeffler est au sommet de son art.… et sans doute pour longtemps !

Billetterie en ligne

Juin
27
dim
Piano du lac @ Rives de l'Orb
Juin 27 @ 18 h 30 min – 20 h 30 min
Piano du lac @ Rives de l'Orb

S’adapter encore et toujours pour retrouver son public… C’est le pari audacieux d’une proposition artistique développée par La Cigalière et les services de la ville pour célébrer en musique le début de l’été et clôturer une saison culturelle largement amputée par la crise sanitaire.
Le projet mettra en lumière l’environnement naturel de l’Orb grâce à un concert « flottant » conçu par le collectif Le PianO du Lac. En s’installant depuis des années dans des théâtres d’eau parfois insoupçonnés, sous le regard et les oreilles étonnés des spectateurs qui (re)découvrent ces espaces naturels, Le PianO du Lac fabrique une esthétique sonore faisant fi des conventions pour libérer le piano de sa contrainte de poids et de sa pesanteur sociale.
Mandy Lerouge et Lalo Zanelli (pianiste et compositeur pour Gotan Project ou Melingo) proposeront ainsi une invitation au voyage autour de musiques actuelles de tradition argentine.
Cet événement familial et gratuit aura lieu le dimanche 27 juin à 18h30*. Il sera visible des deux côtés des rives de l’Orb et depuis la passerelle piétonnière.

* Date et programmation sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire.

Juil
1
jeu
Balade contée @ Départ passerelle Saint Roch
Juil 1 @ 18 h 00 min – 19 h 30 min
Balade contée @ Départ passerelle Saint Roch

Sur deux jambes et quatre pattes

En partenariat avec l’Office de Tourisme Béziers Méditerranée et l’association Histoire de Sérignan nous proposons une balade contée les jeudis de juillet/août à 18h. Le point de départ est donné sur notre magnifique passerelle Saint Roch et la thématique s’oriente autour des animaux. Cette visite d’une heure trente sera l’occasion de lever les yeux, tendre l’oreille, se reconnecter avec la nature et de découvrir les richesses de notre patrimoine, de notre histoire et de notre identité. Dans notre déambulation dans le cœur de ville et ses rues pittoresques nous rencontrerons des oiseaux, des animaux domestiques ou exotiques, des compagnons, des auxiliaires de travail, des bêtes fantastiques, symboliques qui nous racontent l’histoire de Sérignan autrement. Des documents inédits et des anecdotes croustillantes seront dévoilés, un lieu habituellement privé vous ouvrira ses portes et vous pourrez manipuler des objets chargés d’histoire. La visite animée par des passionnés d’histoire locale et un guide conférencier sera très accessible avec des arrêts réguliers à la fraîche et un verre de l’amitié vous sera offert à la fin de la visite.

Les bénéfices des visites seront reversés à l’association d’histoire de Sérignan qui développera ses actions de promotion de l’histoire et du patrimoine local via des expositions, des actions de conservation, de valorisation des archives et la compilation de recherches historiques.

Pas de billetterie sur place. Tous les jeudis du 1er juillet au 26 août.
Horaires de 18h à 19h30 / Tarifs – Pleins 8 € – Réduit 6 €.
Ambassadeur : 1 place achetée 1 place offerte

Informations et achats des billets auprès des Bureaux d’Information Touristique Béziers Méditerranée / 04 99 41 36 36

Les jeudis des producteurs @ Centre administratif / Mairie
Juil 1 @ 18 h 30 min
Les jeudis des producteurs @ Centre administratif / Mairie

Le rendez-vous des gourmands et des amateurs de nos produits locaux. Charcuterie, fromage de chèvre, miel, olives et raisins de table, fruits et légumes, vin, agneau, huîtres et moules, pain et macarons, et même des glaces au lait de brebis… un ravissement pour les yeux et les papilles avec la possibilité de se restaurer sur place, en musique. Ce marché a pour but de favoriser les circuits courts de distribution et de faire la promotion de nos producteurs locaux. Il est le fruit d’une collaboration entre la chambre d’agriculture de Montpellier, un groupement de producteurs, et la ville de Sérignan.

Les jeudis de juillet et d’août à partir de 18h30. Place des Anciens Combattants (Centre administratif).

Concert à partir de 19h30.

Juil
2
ven
Soirée autour du livre DISCOVER, de François Daireaux et Emmanuel Lincot @ Mrac
Juil 2 @ 19 h 00 min – 21 h 30 min
Soirée autour du livre DISCOVER, de François Daireaux et Emmanuel Lincot @ Mrac

A l’occasion de la parution en juin du livre Discover (éditions LOCO), le Mrac invite le public à découvrir le projet de l’artiste François Daireaux et du sinologue Emmanuel Lincot.

Le travail photographique de François Daireaux et les textes du sinologue Emmanuel Lincot, dévoilent les contrastes d’une Chine contemporaine, en construction incessante, faisant surgir des villes de terre comme par magie. Discover est un livre qui montre pourquoi la Chine est le principal enjeu du siècle.
François Daireaux a arpenté plus d’une centaine de villes chinoises très peu visitées par les étrangers. Celles où l’arrogance des plus forts, l’exploitation des plus faibles et le mépris de la vie humaine ont pris les formes les plus impitoyables. Prémonitoire, ce livre nous montre une Chine dévastée.

Le film Dui ma ? est un récit halluciné des mutations violentes de la Chine d’aujourd’hui, écrit à main levée, dans un style visuel où une apparition chasse l’autre. Dans cette vaste chorégraphie sociale rien ne s’installe que le sentiment d’un tremblement. Des paysages se consument, des villes apparaissent et au milieu le ballet fruste des hommes qui cherchent leur place dans un monde trop grand.

19h : Projection du film de l’artiste François Daireaux Dui ma ? Durée : 64mn. En savoir plus sur le film
20h : Rencontre discussion avec Francois Daireaux et Emmanuel Lincot autour du livre Discover.

Gratuit
Sur réservation : 04 67 17 88 95 ou museedartcontemporainatlaregion.fr

Concert La Guitare Sans Tête @ Place de la Liberté
Juil 2 @ 21 h 00 min – 23 h 00 min
Concert La Guitare Sans Tête @ Place de la Liberté

La Guitare Sans Tête c’est des chansons souvent engagées, enragées parfois, affriolantes par moments dans un style popo-folko-rock bien tranché. Concert gratuit.

https://laguitaresanstete.bandcamp.com/releases

Facebook