Il faut agir, la Terre est notre seule maison. C’est l’objet du Jour de la Terre, créé il y a 51 ans maintenant, et qui est devenu l’un des plus grands événements mondiaux avec plus d’un milliard de personnes qui y participent ce jeudi 22 avril 2021. On ne peut plus le nier : la terre souffre, les épisodes climatiques extrêmes deviennent fréquents. Triste coïncidence avec la célébration de cette journée mondiale, notre Département de l’Hérault passe aujourd’hui même en Vigilance sécheresse. L’eau manque, les pluies sont insuffisantes et des départs d’incendies sont rendus possibles par une végétation assoiffée. Il y a quelques jours, nous avons vécu une gelée noire exceptionnelle qui a détruit la plupart des cultures. Les mois de février sont si chauds que la végétation reprend trop tôt et est rendue sensible aux gels tardifs. Les vendanges ont lieu à partir de la mi-août et non plus en septembre comme depuis la nuit des temps. Le Covid aussi serait favorisé par nos modes de production, de consommation et de vie. Tous ces événements visibles, tangibles, affectent notre qualité de vie future, celle de nos enfants.
La Journée mondiale de la Terre consiste donc, au travers d’actions, de communication et de sensibilisation, à apprécier le caractère unique de notre planète Terre, et de son incroyable biodiversité. Selon l’ONU sur son site officiel, l’ADN de la “Journée internationale de la Terre nourricière” est plus précisément de sensibiliser les gens aux défis auxquels fait face notre planète, à partir de l’idée que la Terre et ses écosystèmes sont ce qui nous nourrit et soutient nos pas tout au long de la vie. Il est donc important de donner chaque année une occasion aux citoyens de réfléchir aux dommages infligés à la planète… et aux gestes archi-simples de tous les jours pour la préserver. Parmi eux, le fait de privilégier “les circuits courts” en mangeant des produits locaux et de saison. Le marché de Sérignan est majoritairement composé de producteurs qui travaillent en total respect de nos ressources naturelles, c’est important de les soutenir. Consommer chez eux plutôt qu’en grande distribution permet d’éviter les emballages, de limiter les polluants dus aux modes de production et de transport, et le gaspillage. On doit aussi limiter au maximum et trier ses déchets : nous les retrouvons sur nos plages, nous savons le mal qu’ils font à la planète. Ou même prendre le réflexe de rapporter ses médicaments périmés ou non-utilisés à son pharmacien : collectés, ils sont désormais transformés en énergie. Il y a tant de petites choses qui sont faciles à faire : éteindre la lumière quand on quitte une pièce, privilégier le vélo ou les transports en commun, composter…
La Ville de Sérignan avance, pas à pas, afin d’améliorer son empreinte écologique : réduction drastique des consommations en eau, opérations fréquentes de ramassage des déchets, plantations d’arbres et d’essences méditerranéennes en grande quantités, sensibilisation des enfants grâce à notre animateur du service environnement, modernisation de l’ensemble du parc de l’éclairage public pour réduire la consommation et la pollution lumineuse nocturne, pose de nichoirs à oiseaux, mise en place de ruchers municipaux en cours, facilitation des déplacements à vélo, protection des oiseaux migrateurs qui s’installent à la Maïre, fabrication de nos produits d’entretien naturels pour nettoyer les bâtiments municipaux… et tant d’autres petites et grandes actions qui, mises bout à bout, font de notre territoire un sanctuaire pour de nombreuses espèces et de notre ville une collectivité consciente, et soucieuse de bien faire. Les écoles de Sérignan font aussi un beau travail de sensibilisation avec nos enfants.
Chacun, à notre niveau, nous pouvons faire un petit quelque chose : Pour ceux qui préfèrent agir plutôt que subir, sachez qu’il y a plein d’associations, d’initiatives positives déjà existantes auxquelles vous pouvez vous raccrocher. Mais pour l’heure, en ces temps de confinement, nous proposons aux familles d’honorer la thématique 2021 qui est de “Restaurer la terre”. C’est le jour pour planter un arbre ou, si vous n’avez pas de jardin, de fabriquer ce qu’on appelle une “bombe à graines” avec votre enfant : une boule de terreau et d’argile truffée de graines de plantes et de fleurs, puis de la jeter dans la nature pour aider les insectes pollinisateurs et fleurir nos paysages !
Pour l’environnement, pour la biodiversité, chaque geste compte.